Sans titre (quadriptyque) – Détail – Jeremy DEMESTER

Histoire, missions et valeurs

Notre histoire

Le fonds de dotation Greenline Foundation (GLF) a été créé à l’initiative de l’artiste plasticienne Sarah Valente en 2021. Né d’un engagement environnemental personnel, le fonds s’appuie également sur une volonté de participation de plus en plus marquée dans le secteur de l’art. Les forêts constituent le cœur de la mission de GLF. Tant pour leurs valeurs émotionnelles et personnelles que pour leur place cruciale dans les questions environnementales et climatiques, elles se sont en effet imposées comme la porte d’entrée privilégiée de GLF sur les questions environnementales.


Notre mission

Cultiver la puissance de l’Art pour promouvoir et préserver la valeur des forêts, dans un monde en mutation.


Notre démarche

Initier des manifestations artistiques

afin de sensibiliser la société à la cause
environnementale en permettant de redécouvrir
la beauté et le rôle critique de la nature, et plus spécifiquement des forêts.

Préserver les forêts existantes

et ré-ensauvager les zones
endommagées, notamment via la
plantation d’arbres ou le rachat
de parcelles.


Nos valeurs

Eveil

GLF cultive une attention sensible à la nature, à sa beauté et à son rôle critique. Nous diffusons cette prise de conscience et la prolongeons en une action concrète de préservation.
L’éducation et l’information sont ainsi au cœur de nos actions.

Création

L’Art est une puissance de création et de transmission. Grâce à lui GLF explore et diffuse des rapports au végétal inédits et de nouvelles solutions. La créativité est ainsi une réponse aux forces de destruction qui pèsent sur les écosystèmes forestiers du monde.

Réconciliation

A revers de l’idée d’un fossé irréconciliable, nous œuvrons pour une reconnexion de l’homme au monde vivant pour mieux comprendre ses enjeux. L’art est porteur de cohérence et de beauté, il préfigure l’union que nous voulons élaborer entre l’Homme et la Nature. 

Respect

Nous demeurons attentifs et sensibles aux grandeurs et aux fragilités du monde qui nous entourent. En contact avec des écosystèmes de toutes échelles et avec les populations locales, GLF œuvre pour la juste valorisation et l’estime de l’autre.


Le mot de la présidente

Enfant, je me rappelle
J’avais les pieds nus et je courrais dans l’herbe.
Je m’agrippais aux branches et contemplait sereine, les haleurs du soir.
Je me sentais grande, bien plus grande que mon corps,
Bien plus grande que ces adultes qui, pour quelques bêtises, ont détruit tant de rêves.
Enfant, je me sentais invincible, immortelle, généreuse.
Je crois qu’enfant je me sentais moi-même.
Moi-même, comme la forêt, fidèle à ses racines depuis la nuit des temps.
Et depuis j’ai grandi et je vois les hommes se battre mais je n’ai jamais vu les arbres s’entretuer.

Sarah Valente